Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Non à la répression !  Solidarité avec les luttes des masses populaires du Rif !

Non à la répression !

Solidarité avec les luttes des masses populaires du Rif !

 

Depuis plusieurs mois, une formidable mobilisation populaire a embrassé toute la région du Rif marocain pour exiger le jugement et le châtiment des responsables de la mort du jeune vendeur de poissons Mohsen Fikri, broyé dans une benne à ordures en octobre 2016. Organisé démocratiquement et structuré autour  des comités de base, le mouvement populaire du Rif a  pris une ampleur sans précédent,  après avoir intégré d’autres revendications démocratiques et sociales rappelant le soulèvement du 20 février 2011 au Maroc. En effet,  c’est contre la répression et la militarisation de la région d’El Hoceima d’une part et, d’autre part, pour le développement des infrastructures sociales, notamment dans l’éducation et la santé, que le mouvement s’est cristallisé.  Mais, le soulèvement des masses populaires du Rif a fini par remettre en cause les politiques libérales, imposées par le FMI, la BM, l’UE et les diktats des multinationales, et qui n’ont engendré que l’austérité, la marginalisation, la paupérisation et le chômage de masse.

Après avoir misé vainement sur son essoufflement et son isolement, le régime monarchique et répressif marocain a tenté sans succès de discréditer le mouvement populaire en l’accusant d’être à la solde de l’étranger et qu’il vise à semer « le chaos et l’insécurité ». Face à la résistance du mouvement et la perspective de son développement dans d’autres régions du pays, le régime a enclenché, depuis le vendredi 28 mai, une répression criminelle de grande ampleur et une vague d’arrestations des principaux dirigeants du mouvement.

Le PST dénonce la répression et les arrestations arbitraires qui s’abattent  sur la population du Rif et des autres régions du Maroc et exprime sa solidarité avec les militants et les détenus du mouvement populaire du Rif.

Le PST appelle les forces politiques, les syndicats et le mouvement associatif algériens à se solidariser avec la lutte du peuple marocain et  à dénoncer la répression et les atteintes aux libertés démocratiques au Maroc.

 

Non à la répression du Rif !   Solidarité avec les luttes du peuple marocain !

Liberté pour Zefzafi et ses camarades !

Pour le respect des libertés démocratiques au Maroc !

Pour la satisfaction des revendications légitimes des masses populaires du Rif !

Vive la solidarité  et la lutte des peuples pour la liberté, la dignité et la justice sociale !

Secrétariat National.

Alger, le 30 mai 2017

Non à la répression !

Solidarité avec les luttes des masses populaires du Rif !

 

Depuis plusieurs mois, une formidable mobilisation populaire a embrassé toute la région du Rif marocain pour exiger le jugement et le châtiment des responsables de la mort du jeune vendeur de poissons Mohsen Fikri, broyé dans une benne à ordures en octobre 2016. Organisé démocratiquement et structuré autour  des comités de base, le mouvement populaire du Rif a  pris une ampleur sans précédent,  après avoir intégré d’autres revendications démocratiques et sociales rappelant le soulèvement du 20 février 2011 au Maroc. En effet,  c’est contre la répression et la militarisation de la région d’El Hoceima d’une part et, d’autre part, pour le développement des infrastructures sociales, notamment dans l’éducation et la santé, que le mouvement s’est cristallisé.  Mais, le soulèvement des masses populaires du Rif a fini par remettre en cause les politiques libérales, imposées par le FMI, la BM, l’UE et les diktats des multinationales, et qui n’ont engendré que l’austérité, la marginalisation, la paupérisation et le chômage de masse.

Après avoir misé vainement sur son essoufflement et son isolement, le régime monarchique et répressif marocain a tenté sans succès de discréditer le mouvement populaire en l’accusant d’être à la solde de l’étranger et qu’il vise à semer « le chaos et l’insécurité ». Face à la résistance du mouvement et la perspective de son développement dans d’autres régions du pays, le régime a enclenché, depuis le vendredi 28 mai, une répression criminelle de grande ampleur et une vague d’arrestations des principaux dirigeants du mouvement.

Le PST dénonce la répression et les arrestations arbitraires qui s’abattent  sur la population du Rif et des autres régions du Maroc et exprime sa solidarité avec les militants et les détenus du mouvement populaire du Rif.

Le PST appelle les forces politiques, les syndicats et le mouvement associatif algériens à se solidariser avec la lutte du peuple marocain et  à dénoncer la répression et les atteintes aux libertés démocratiques au Maroc.

 

Non à la répression du Rif !   Solidarité avec les luttes du peuple marocain !

Liberté pour Zefzafi et ses camarades !

Pour le respect des libertés démocratiques au Maroc !

Pour la satisfaction des revendications légitimes des masses populaires du Rif !

Vive la solidarité  et la lutte des peuples pour la liberté, la dignité et la justice sociale !

Secrétariat National.

Alger, le 30 mai 2017

Tag(s) : #Déclarations, #Solidarité

Partager cet article

Repost 0